Les croquettes industrielles : Attention !

Les croquettes industrielles : Attention !

Messagepar Ced » Sam 5 Mar 2016 08:38

DANGER : LES CROQUETTES INDUSTRIELLES - ATTENTION !

Image

Il a été prouvé pas un vétérinaire autrichien que la nourriture industrielle des animaux de compagnie comporte des éléments nocifs à leur santé et donc à leur durée de vie : est notamment mis en cause, entre autres, la qualité médiocre des matières premières des croquettes et autres pâtées industrielles.

La nourriture de votre chien a une influence directe sur sa santé, il est donc primordial de sélectionner ce que vous lui donnez à manger, même si cela vous coute un peu plus cher...

Aucun grand groupe industriel ne propose des produits de qualité. Ces grands groupes ne travaillent qu’avec des matières premières dites de catégorie 3. Elles sont bon marché et disponibles de manière quasiment illimitée. Les entreprises ne nient d’ailleurs pas l’utilisation de ces matières premières. La loi les y autorise. On espère simplement que le client sera assez bête pour ne rien piger.
Que sont les matières premières de catégorie 3, conformément au règlement (CE) n° 1774/2002 ?
Les lignes qui suivent ne sont pas pour les âmes sensibles, autant vous prévenir.

Les matières premières de catégorie 3
Il s’agit d’une part de pièces de boucherie qui, bien que propres à la consommation, ne sont pas destinées, pour des raisons commerciales, à la consommation humaine. En font partie les os, la couenne, la graisse et autres pièces de même nature.
Entrent d’autre part dans cette catégorie les pièces de boucherie écartées parce qu’impropres à la consommation, bien que ne présentant pas encore de signes de maladie transmissible. Enfin se retrouvent dans cette même catégorie les peaux, les sabots, les cornes, les griffes, les poils, les fourrures, les soies de porc, les plumes et les coquilles d’œuf. Pour que l’information soit complète : les produits entrant dans la catégorie 1 sont les cadavres d’animaux de laboratoire et les animaux soupçonnés de souffrir de maladies contagieuses. Quant aux produits de la catégorie 2, ce sont par exemple le lisier, le contenu de l’estomac et des intestins, et les déchets d’abattoir contenant des résidus de médicaments.
C’est à partir de denrées de catégorie 3 que les grands groupes produisent la nourriture destinée à nos animaux domestiques. La loi stipule que « les matières seront collectées ou incinérées sans retard » ou utilisées « comme matière première dans une usine de production d’aliments pour animaux familiers agréée ». Si ces informations concernant la classification et ses conséquences sur le contenu des aliments dits Premium ne vous font pas tomber la boîte ou le sac de croquettes des mains, alors autant refermer tout de suite ce livre, plus rien ne peut vous choquer.
La collecte et la valorisation de ces matières est même rétribuée, le tout revient donc très peu cher aux fabricants d’aliments pour animaux.
Un processus de fabrication qui détruit les nutriments

Il n’y a rien de mal en soi à ce que des déchets d’abattoir soient utilisés dans des aliments pour animaux. Mais quand c’est la grande industrie qui s’en charge, ces déchets commencent déjà à s’avarier au cours du transport, très long la plupart du temps, dans des containers non refroidis. Ces « matières premières » doivent évidemment être chauffées à très haute température, broyées et stérilisées dans les usines transformatrices, afin de trouver au moins une utilisation en tant que « farine animale » dans les aliments pour animaux. Ces farines animales sont ensuite achetées par les grandes entreprises qui les transforment en « extrudats » ou en aliments en boîte. Toutes les croquettes disponibles dans le commerce – à l’exception des croquettes pressées à froid (rares car commercialisées par de petites entreprises et vendues uniquement sur Internet ou chez le fabricant) – sont des « extrudats ».
Le processus de fabrication des extrudats rappelle vaguement, par son déroulement et sa technique, celui du hachoir à viande. Le mélange utilisé se compose de la « farine animale » présentée précédemment et de céréales. On tire profit de leur amidon pour transformer le mélange en masse collante. Cette masse et différents additifs sont pressés sous apport d’humidité à travers la matrice (disque d’acier troué) d’une machine appelée extrudeuse, sous pression (jusqu’à 60 bars) et à température (jusqu’à 180 degrés) élevées. Ce sont les produits issus de ce traitement de haute intensité sur une courte durée que l’on appelle extrudats. Au cours de leur fabrication et en raison du traitement thermique et de la pression élevée, quasiment tous les nutriments, toutes les protéines, tous les enzymes et toutes les vitamines encore présents dans la « matière première » sont détruits.
Pour compenser ces pertes, des additifs synthétiques sont ajoutés après coup. Enfin, pour leur donner plus de goût, on pulvérise sur les croquettes ainsi obtenues des graisses et huiles animales, de sorte que l’odorat du chien ou du chat soit flatté par ce piètre pot-pourri. Précisons en passant que les extrudats gonflent énormément dans l’estomac et sont la principale cause de la redoutée torsion d’estomac souvent mortelle chez le chien.
Pour toutes ces raisons, les croquettes extrudées doivent être strictement rejetées, y compris pour un usage occasionnel.
De bonnes croquettes existent cependant

Le seul compromis acceptable est la croquette pressée à froid (disponibles uniquement pour les chiens, pas encore pour les chats). Les bonnes croquettes pressées à froid sont certes chauffées (jusqu’à environ 80 °C) elles aussi, mais bien moins que les croquettes extrudées.
Les protéines, les enzymes et les vitamines d’origine sont de ce fait largement préservées et ne nécessitent pas d’être complétées après coup. En raison de ce processus de fabrication particulièrement délicat, ces croquettes pressées à froid ne se conservent qu’environ six mois dans un endroit frais. Elles ne contiennent pas les conservateurs chimiques qui n’ont rien à faire dans une nourriture saine et des huiles naturelles telles que l’huile de carthame, sont utilisées comme antioxydants.
Source : thierrysouccar

:arrow: Pour ceux qui ne savent pas, accrochez vous :
il faut quand même préciser que les croquettes en grande surface sont fabriquées avec :
Animaux malades et viande avariée : La partie carnée, généralement sous la forme de farine de viandes, dont la provenance est occultée, ainsi que les graisses animales entrant dans la composition des croquettes et des boîtes, sont achetées auprès de sociétés d’équarrissage : animaux de fermes malades ayant été traités par des médicaments divers dont des antibiotiques, euthanasiés pour des raisons diverses ou encore en putréfaction. On peut également y retrouver des aliments périmés provenant de différentes grandes surfaces. Pour ne pas perdre de temps, certaines sociétés d’équarrissage ne prennent même pas la peine d’enlever les emballages, souvent sous forme de différentes matières plastiques. Dans certains pays, des chiens et chats, euthanasiés par des vétérinaires, peuvent prendre le chemin de l’équarrissage pour être transformés en farine de viande et en graisse animale.

Mais aussi : quand on parle de poulet ou de canard, toujours dans cette gamme industrielle grande surface :Becs, plumes, pattes, excréments de volailles ou sabots, peaux, urines, glandes mammaires, tumeurs, matières fécales sont des parties intégrantes des farines de viandes.

-Déchets végétaux : maladies et allergies
Dans l’ensemble, la grande partie de la composition des croquettes et des boites est formée de céréales et déchets végétaux variés provenant des différentes usines de transformation. Les céréales contenues dans la nourriture animale industrielle sont des lots déclassés pour la consommation humaine, par exemple à cause de mauvaises conditions de stockage (humidité, moisissures). Ces céréales impropres à la consommation peuvent provoquer des maladies chez l’animal comme la mycotoxicose (intoxication alimentaire par des mycoses), potentiellement mortelle. Les différents déchets végétaux sont par exemple :
. Les glutens sous différentes formes, qui sont des résidus provenant de minoteries particulièrement indigestes. Ces mêmes glutens sont impliqués dans des allergies alimentaires, insuffisances rénales …
. Les farines de soja transgéniques, obtenues après extraction d’huiles souvent rances comme apport intéressant en protéines.
. La cellulose, un ingrédient d’après les fabricants particulièrement digeste qui n’est autre qu’un déchet encombrant et inépuisable en provenance des scieries.
. Par ailleurs, la façon dont sont préparés les aliments détériore absolument toutes les vitamines des matières premières utilisées, au final rajoutées de façon synthétique.
.N’oublions pas non plus la dose de colorants chimiques intégrés pour leurrer les propriétaires d’animaux sur la qualité de la nourriture.

:arrow: - Des substances à scandale
Outre ces « aliments »révoltants que les industriels n’hésitent pas à faire entrer dans la composition des croquettes et des boites de nos animaux, de nombreux scandales démontrent l’addition d’autres substances. Parmi celles-ci, nous pouvons trouver de la mélamine (substance provenant du plastique) utilisée de façon frauduleuse afin d’augmenter le taux de protéines brut dans la nourriture pour animaux, du BHT, conservateur très controversé à cause de ses propriétés cancérigènes, ou bien encore de la mort au rat … Toutes ces substances ont provoqué la mort de milliers de chiens et de chats dans le monde.

Il parait évident que la nourriture industrielle pour animaux de compagnie n’est rien d’autre que du poison. Impliquée dans de nombreuses maladies, elle altère la santé et la longévité de nos amis. Elle est aussi souvent la cause des mauvaises odeurs du pelage, de l’haleine ou des matières fécales. Il faut donc éviter à tout prix ce type d’alimentation au profit d’une alimentation saine et équilibrée adaptée à l’animal.

Sans parler des céréales qui sont incorporées pour rentabiliser le produit : votre Chien n'est pas une poule et n'a pas besoin de céréales !

:arrow: Conclusion : évitez comme la peste les aliments premiers prix et plus généralement de grande surface; bullanglais.net ne souhaite pas afficher de marque afin de ne pas se faire attaquer mais sachez que la plupart des marques connues en publicité et en grande surface sont composées en majorité de céréales et de matières qui peuvent être hautement toxiques pour votre animal de compagnie !

:arrow: Nous vous conseillons ULTRA PREMIUM DIRECT - Croquettes PREMIUM SANS CEREALES :
http://bullanglais.net/nourriture-et-croquettes-pour-bulldog-anglais-t12.html


:arrow:un vrai scandale : Les déchets de l’industrie agro-alimentaire, source de profits
Alors que nous nous rendons au supermarché en pensant acheter de bons aliments pour nos petits amis, des repas complets et équilibrés vantés par une publicité très attractive, il n’en est rien. Très peu de gens savent ce qu’ils achètent réellement pour leur chien ou leur chat.
La composition de ces boites nous laisse volontairement dans un flou artistique indéniable : « viande et sous-produits de viande (minimum 4% de canard et minimum 4% de dinde), extraits de protéines végétales, poisson et sous-produits de poisson, céréales, minéraux, sucre, additifs… » Mais d’où proviennent ces aliments ? Que signifient réellement les termes « viande et sous produits, extraits, céréales, additifs… » ? Forevergreen à mené sa petite enquête sur un marché qui pèse chaque année environ 35 milliards d’USD au niveau mondial.

Les différentes usines produisant des croquettes et autres aliments pour animaux de compagnie ont comme objectif principal de valoriser, par des profits financiers, les différents déchets de l’ensemble de l’industrie agro-alimentaire humaine. Dans cette approche de nature purement financière, l’aspect de la santé est relégué au second plan et n’a, par conséquent, plus d’intérêt. Les ingrédients ne pouvant plus servir à la consommation humaine prennent ainsi le chemin de l’alimentation de nos animaux de compagnie. Les sources d’approvisionnement sont pour ainsi dire inépuisables et d’autres vont encore être découvertes. Il n’est donc absolument pas étonnant que toutes les grandes marques soient aux mains de grandes sociétés multinationales.

Animaux malades et viande avariée :x :x :x
La partie carnée, généralement sous la forme de farine de viandes, dont la provenance est occultée, ainsi que les graisses animales entrant dans la composition des croquettes et des boîtes, sont achetées auprès de sociétés d’équarrissage : animaux de fermes malades ayant été traités par des médicaments divers dont des antibiotiques, euthanasiés pour des raisons diverses ou encore en putréfaction. On peut également y retrouver des aliments périmés provenant de différentes grandes surfaces. Pour ne pas perdre de temps, certaines sociétés d’équarrissage ne prennent même pas la peine d’enlever les emballages, souvent sous forme de différentes matières plastiques. Dans certains pays, des chiens et chats, euthanasiés par des vétérinaires, peuvent prendre le chemin de l’équarrissage pour être transformés en farine de viande et en graisse animale. Becs, plumes, pattes, excréments de volailles ou sabots, peaux, urines, glandes mammaires, tumeurs, matières fécales sont des parties intégrantes des farines de viandes.

Déchets végétaux : maladies et allergies :x :x :x
Dans l’ensemble, la grande partie de la composition des croquettes et des boites est formée de céréales et déchets végétaux variés provenant des différentes usines de transformation. Les céréales contenues dans la nourriture animale industrielle sont des lots déclassés pour la consommation humaine, par exemple à cause de mauvaises conditions de stockage (humidité, moisissures). Ces céréales impropres à la consommation peuvent provoquer des maladies chez l’animal comme la mycotoxicose (intoxication alimentaire par des mycoses), potentiellement mortelle. Les différents déchets végétaux sont par exemple :

Les glutens sous différentes formes, qui sont des résidus provenant de minoteries particulièrement indigestes. Ces mêmes glutens sont impliqués dans des allergies alimentaires, insuffisances rénales…
Les farines de soja transgéniques, obtenues après extraction d’huiles souvent rances comme apport intéressant en protéines.
La cellulose, un ingrédient d’après les fabricants particulièrement digeste qui n’est autre qu’un déchet encombrant et inépuisable en provenance des scieries.
Par ailleurs, la façon dont sont préparés les aliments détériore absolument toutes les vitamines des matières premières utilisées, au final rajoutées de façon synthétique. N’oublions pas non plus la dose de colorants chimiques intégrés pour leurrer les propriétaires d’animaux sur la qualité de la nourriture.

Des substances à scandale
:x :x :x
Outre ces « aliments »révoltants que les industriels n’hésitent pas à faire entrer dans la composition des croquettes et des boites de nos animaux, de nombreux scandales démontrent l’addition d’autres substances. Parmi celles-ci, nous pouvons trouver de la mélamine (substance provenant du plastique) utilisée de façon frauduleuse afin d’augmenter le taux de protéines brut dans la nourriture pour animaux, du BHT, conservateur très controversé à cause de ses propriétés cancérigènes, ou bien encore de la mort au rat… Toutes ces substances ont provoqué la mort de milliers de chiens et de chats dans le monde.

Il parait évident que la nourriture industrielle pour animaux de compagnie n’est rien d’autre que du poison. Impliquée dans de nombreuses maladies, elle altère la santé et la longévité de nos amis. Elle est aussi souvent la cause des mauvaises odeurs du pelage, de l’haleine ou des matières fécales. Il faut donc éviter à tout prix ce type d’alimentation au profit d’une alimentation saine et équilibrée adaptée à l’animal.
source sante-nutrition

:arrow: Nous vous conseillons ULTRA PREMIUM DIRECT - Croquettes PREMIUM SANS CEREALES :
http://bullanglais.net/nourriture-et-croquettes-pour-bulldog-anglais-t12.html
Image Image
Avatar de l’utilisateur
Ced
Administrateur du site
 
Messages: 228
Enregistré le: Mer 27 Mar 2013 14:12

Retourner vers BIEN NOURRIR SON BULLDOG ANGLAIS

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

www.bullanglais.net - Forum Bulldog Anglais - Forum des passionnes de la race bulldog anglais Ced - 2013 - Forum Bulldog Anglais - english bulldog - education - conseils - sante - soins
Powered by Ced © 2013 www.bullanglais.net